Hôtel à part, unique, insolite, Le Saint-James a vu le jour en 1989 sous la houlette de Jean Nouvel. Avant-gardiste, l’architecte a imaginé le lieu tel un cocon de modernité au cœur des vignes et sur les hauteurs de Bordeaux, ville de cultures et de gastronomie. Une autre idée de l’art de recevoir. Un parti pris audacieux qui mêle design et tradition, lignes épurées et nature, hospitalité et  patrimoine. Un subtil cocktail qui rend Le Saint-James intemporel, immuable, tout en se laissant doucement patiner par le temps. Le tout à 10 minutes du cœur de Bordeaux et sa gare SNCF, 20 minutes de l’aéroport de Mérignac, 40 minutes de Saint-Émilion et une heure de route des plages d’Arcachon ou du Cap Ferret.

Hotel STJ Piscine 11-Droits Herve Lefebvre

Le vin est au coeur de la vie du Saint-James. D’abord avec le responsable de la restauration et chef sommelier, Richard Bernard. En 1996, il a été nommé « meilleur jeune sommelier de France », puis en 1997, « meilleur sommelier de France ». Aujourd’hui, au Saint-James, il veille sur une cave de quelque 20 000 bouteilles et 2 000 références. Avec une carte riche en vins de la région bordelaise. Mais Le Saint-James c’est aussi un parc de 4 hectares qui abrite 950 pieds de vigne. Ce serait le deuxième plus petit vignoble de la région bordelaise en AOC, juste derrière celui de… l’aéroport de Mérignac.

Depuis son ouverture, Le Saint-James a misé d’emblée sur la culture, les arts, l’architecture, le design… Avec le choix de Jean Nouvel, bien sûr. Mais aussi en sollicitant le sculpteur César pour inaugurer, dès 1989, les premiers « 16 ares » de vignes plantés dans le parc de l’hôtel. Puis, au fil des années, la galerie qui relie la longère XVIIIe aux pavillons s’est vue transformée et aménagée en espace dédié à l’art. À raison de quatre expositions par an, peintres, sculpteurs, photographes… se succèdent. Et ce, jusque dans le bar de l’hôtel.

La Terrasse - Droits Anthony Lanneretonne 14

Ce bar à part, rénové en janvier 2012, accueille donc des expositions temporaires d’artistes. Mais il se distingue aussi par sa profusion de pièces de mobilier de designers. Avec quelques grands classiques, tels que des fauteuils, canapés et chaises signés Jean Nouvel, Verner Panton, Charles Eames… Sans oublier l’étonnante bergère Louise Crusoé, dessinée par Bleu-Nature, aux allures de nid perché dans les arbres.

Le temps d’un café, à l’heure du thé ou pour un dernier verre, ce bar s’ouvre également sur la terrasse de l’hôtel. Dernier atout : il offre, lui aussi, une vue sur Bordeaux et les cimes de la grande forêt des Landes. La nature à perte de vue.

LE SAINT-JAMES – 3, Place Camille Hostein, 33270 Bouliac – France 05 57 97 06 00

Ouvert toute l’année

www.saintjames-bouliac.com