Tous droits venus de la Porte de la Chapelle et du Liban, les imprimés palabrent avec des couleurs sourdes. On sort du hammam couvert d’un Burnous, on s’enroule d’une robe autour de soi comme d’une sortie de bain. Les vêtements sont plein de poches pour y glisser ses mains ou des secrets.

C’est Paris avec des yeux métisses.

Collection automne/hiver 2014 – 2015 de la Maison Rabih Kayrouz.

www.maisonrabihkayrouz.com